Zéphyria et les cavaliers du vent

Cavaliers du vent, soufflez cet être maudit avant d'être maudit à votre tour...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'avant, la découverte de Zéphyria

Aller en bas 
AuteurMessage
Lovy Noa
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 14
Age : 28
Localisation : Là où vous ne vous attendez pas...
Emploi/loisirs : °0° Gérante des Yeux d'Or °0°
Humeur : Catastrophique héhéhé =)
Date d'inscription : 21/07/2008

MessageSujet: L'avant, la découverte de Zéphyria   Lun 21 Juil - 22:13


Lundi 15 mars

Aujourd'hui, j'ai reçut une lettre du Père Noé, il me demande de venir la semaine prochaine car il a quelque chose d'important à m'apprendre. J'ai hâte d'y être! Je me demande ce qu'il a à me dire, mais je sais que ça va être palpitant! La dernière fois que je suis allé le voir, il m'a offert un ancien livre concernant les catacombes, du coup, je les connais sur le bout de mes doigts maintenant! C'est très pratique pour faire le mur sans se faire prendre, il suffit juste d'une bouche d'égout et les portes de la ville vous offres leurs clés!
Je me demande bien ce qu'il a trouvé...

Mardi 16 mars

Je me suis fait prendre en train de faire le mur au lycée, du coup j'ai été viré! Ca a fait un choc à ma mère qui m'a dit que je ne suis qu'un bon à rien... Et je pense qu'elle a raison en plus.. Il va falloir que j'en fasse le triple pour dire de lui remonter le moral!
Je ne sais pas si je devrais encore fouiner dans les catacombes, finalement, ça ne me donne rien de plus...
Noé m'a rappelé et me demande de venir dès demain... Il avait l'air étrange au téléphone... Je ne la sens pas cette histoire... Il m'a juste parlé d'une porte. Il m'a dit qu'il voulait que je sois là avant de l'ouvrir...

Mercredi 17 mars, tard

Je suis horrifié! Que dis-je, terrifié par ce qu'il sait passé! Et pourtant, il va falloir que je prenne tout en main! Le père Noé, non! Pas lui! Je suis obligé! Il faut que je garde ça secret... Ne plus écrire surtout... Me faire oublier.
Ce soir, je meurs pour le monde. Il le faut. Il le faut.
Dès que j'ai finit ce mémoire, je le brule, et demain, je brulerais avec. C'est décidé...


Lovy regarde le cahier lourd entre ses doigts presque diaphane. Il a peur, il tremble, imperceptiblement. Sa main passe dans ses cheveux.
Il a apprit.
Il a apprit ce que nul homme n'était censé apprendre...

Il était entré dans l'église et avait vu la porte de la cave ouverte. Il s'était approché et avait alors vu une sorte de trainée de poudre rougeâtre. Et en descendant, pas à pas, une sensation malsaine lui montait à la gorge...
Le père Noé était à terre et sa peau... sa peau était terni, comme un parchemin des temps anciens. Il semblait s'effritait...

Il s'approche, doucement, et sa voix résonne encore à ses oreilles:

" Lovy... Lovy s'est toi?"

Il s'était approché un peu plus, s'accroupissant à côté de l'homme qu'il respectait comme un frère qu'il n'a jamais eu, un conseiller, un garde de sceau de ses secrets...
Le père a le temps de lui dire, de lui murmurer, presque comme timidement:
La porte avait été ouverte, la porte des maux de l'église.
Le maux, c'était un être étrange, un être du nom de Zéphyria... Et il avait été lâché sur la ville. Et c'était lui, qui, en touchant le père Noé, en le mordant à la nuque, lui avait fauché la vie. Mais pas que, car alors que le frère s'effondrait en poussière entre les doigts fin de Lovy, la poussière prit forme, un simili humain, un monstre pourtant...
Il attaqua Lovy qui leva le bras et...

Le père s'effondre une dernière fois en poussière, poussière qui s'enflamme avant de disparaitre. Lovy se demande quoi, pourquoi le père n'avait pas attendu avant d'ouvrir la porte? Malgrès la peur qu'il a alors, il décide de faire ce qu'aucune personne censée aurait fait: accepter ce compte de Grimm, cette histoire qui aurait put être burlesque si elle n'était pas dramatique...
Il trouve sur le bureau du père la réponse à ses questions:

Zéphiria est un être perfide qui fut enterriné sous une ancienne église. Il avait manqué de tuer l'humanité entière en créant des êtres à son effigie: être de la nuit, être qui se nourrisse de la peur des hommes pour finir par les mordre, leurs transmettant un virus qui les réduise à leur tour à se nourrir de peur. Cercle vicieux. Ils prennent l'apparence qu'ils veulent, mais la première choisie est définitive.
Une seule manière de les reconnaitre: être un cavalier du vent, ces humain aux yeux d'or les voit, voit autour d'eux une aura reconnaissable, une aura pourpre, voit à terre la poudre rouge...
Une seule manière de les tuer: leur apposer sur le torse, au niveau du cœur, une pierre de grenat.

Lovy regarde son poignée, un bracelet rouge... Un cadeau de Noé qui l'avait trouvé alors qu'il fouillait (encore une fois) l'ancienne bibliothèque se trouvant dans les catacombes.

Un post-scriptum à la fin du livre:
Le possesseurs du bracelet de Zéphiria pourra utiliser les pouvoirs de ce monstre contre lui. Le possesseur du bracelet de Zéphira sera la mort de son dernier.
Si tu es le possesseur du bracelet du Zéphira, tu as le destin du monde entre tes mains.
Trouve, magicien, les cavaliers de vent. Sauve ce monde.
Je n'en fait plus partie.

En plus petit, encore en dessous, d'une écriture propre et soigné, un prénom souligné trois fois: Lovy.

Alors il accepterait. Enfin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cavalier-du-vent.kanak.fr
 
L'avant, la découverte de Zéphyria
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emissions d’Algérie en billet avant 1962
» [QUESTION] Avant de flasher mon HTC HD2
» Découverte du Luxembourg (Mersch)
» 717 photos des voitures d'avant-guerre sur le net
» Signes avant coureur d'une crise cardiaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Zéphyria et les cavaliers du vent :: L'essentiel :: Histoire-
Sauter vers: